actuellement 16345 films recensés, 2757 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Michel Amarger
publié le
02/07/2009
» films, artistes, structures ou événements liés à cette critique
» les commentaires liés à cette critique

Michel Amarger




Eliane de Latour


Bronx Barbès, 2000


Eliane De Latour dirigeant un acteur de Bronx-Barbès


Frazer James (Shad), Après l'océan


Djédjé Apali (Otho), dans Après l'océan


Sara Martins (Olga) dans Après l'océan ©Toma Baqueni


Fakoly Tiken Jah


Après l'océan


Après l'océan


Tella Kpomahou (Pélagie) dans Après l'océan


Malik Zidi (Bruno) et Kad Mérad (Oncle Tango) dans Après l'océan ©Toma Baqueni


Lucien Jean-Baptiste (Tétanos), Sara Martins (Olga) et Frazer James (Shad), dans Après l'océan © Toma Baqueni


Fraser JAMES


Djédjé Apali

retour
 
Après l'océan
L'Europe comme rite de passage
LM Fiction, Eliane de Latour, France / Côte d'Ivoire / Angleterre, 2008
Sortie France : 8 juillet 2009

Les flux migratoires s'accentuent en Europe, suscitant des lois restrictives. "Les politiques anti-immigrés sont d'abord des réponses à la peur engendrée par l'idée d'une installation du Tiers Monde à nos portes", estime la réalisatrice française Eliane de Latour, à l'écoute des sociétés. Ce qui la conduit à envisager les immigrés comme des passeurs, en indiquant : "Cela nourrirait de nouvelles dynamiques en Afrique, intéressantes, car portées par ceux qui bougent et qui créent des ponts entre les deux rives de l'océan." L'analyse, inspirée de sa formation d'ethnologue, fonde sa démarche de cinéaste. Eliane de Latour éclate dans la fiction avec Bronx-Barbès, 2000, qui signale son attachement pulsionnel à la Cote d'Ivoire. Jouant des va-et-vient entre continents, des heurts qui scellent des destins, elle signe Après l'océan, une histoire d'amitié africaine qui prend sens autour du passage en Europe.

Shad et Otto viennent d'Abidjan cultiver leur amitié en Espagne. L'un se voit comme un guerrier conquérant, épris d'une reconnaissance sociale, fondée sur la dette qu'on doit aux ancêtres. L'autre se voudrait émancipé d'un système occidental qui prône le libéralisme monétaire comme alternance à une fraternité africaine idéalisée. Séparés par une descente de police musclée en Espagne, les deux sans-papiers se retrouvent chacun d'un côté de l'océan. Shad transite en Angleterre pour arracher des petits boulots, essayant d'éviter les magouilles pour s'acheter une respectabilité et envoyer de l'argent à Pélagie, la sœur de Otto, qui l'attend à Abidjan. Otto expulsé, revient à la case départ démuni, s'attirant le mépris de l'entourage. Ce qui le pousse à détourner les devises envoyées par Shad pour essayer de repartir.

Ce dernier gagne la France avec Tango, une fille en rupture, connue par hasard. Plus attirée par les femmes, elle lui propose un mariage blanc. Un projet miné par l'insécurité ambiante. Shad a des démêlées avec ses compagnons noirs, des ennuis avec le prétendant de Tango. Il se résigne à un coup malhonnête qui lui rapporte l'argent inaccessible légalement. Son retour à Abidjan pour épouser la soeur de Otto, est l'occasion d'une confrontation entre les deux amis, séparés par leurs trajectoires, réunis dans leur volonté d'être des guerriers intrépides. Et l'action épouse la quête des deux Ivoiriens qui traversent l'Europe comme un rite de passage.

"L'Europe, où se fabrique la légende, est contrastée, flamboyante. Le choix de la mise en scène répond aux états d'âme de Shad, à ses rêves, bien plus qu'aux conditions objectives dans lesquelles il évolue", commente Eliane de Latour. "Ciels bleus et verts cocotiers ont sciemment été évacués en Côte d'Ivoire. Je voulais éviter tout exotisme dans un univers qui doit renvoyer à la posture figée, étouffée d'Otto." L'attention pour les personnages guide sa caméra mobile. Alternant les scènes découpées qui foisonnent de figures bien trempées, les gros plans capables de saisir l'émotion, la réalisatrice compose un spectacle rythmé, en phase avec les réalités qu'elle aborde. Le franc-parler d'Abidjan, la verve inventive des réfugiés font mouche. La musique, due aux artistes éclectiques d'Abidjan, apporte sa touche fiévreuse ou mélancolique.

Après l'océan passe de l'Espagne à l'Angleterre, de la France à la Côte d'Ivoire en y puisant des acteurs expressifs. Autour des deux héros, Fraser James et Djédjé Apali, apparaissent des vedettes ivoiriennes (Gabriel Zahon), françaises (Kad Merad, Malik Zidi) et une pleïade de comédiens vagabonds (Tella Kpomahou, Lucien Jean-Baptiste) dans des seconds rôles énergiques. Leur tension est branchée sur la course des immigrés africains. "Ce sont des épopées qui relèvent de l'ambition, de l'utopie, des mythologies, de la foi", estime Eliane de Latour. "A travers elles, c'est une autre figure de l'immigré qui émerge. Non pas celle d'un "déshérité" qui échappe à sa condition par la violence ou par la fuite, mais celle d'un acteur qui part à la conquête de son destin."

Vu par Michel AMARGER
(Afrimages / RFI / Médias France)

haut de page


   liens films

Après l'océan (Les Oiseaux du ciel) 2006
Éliane de Latour

Bronx-Barbès 2000
Éliane de Latour


   liens artistes

Apali Djédjé


Dhem Bass


Fakoly Tiken Jah


James Fraser


Jean-Baptiste Lucien


Judelewicz Pascal


Koma Diouc


Kpomahou Tella


Latour Éliane de


Milebo Laurentine


Mouchel Luce


Soral Agnès


Zahon Gabriel


   évènements

02/07/2006 > 04/07/2006
projection |France |
Les oiseaux du ciel
dans le cadre du festival Paris Cinéma

   liens structures

Arte France cinéma
France | Issy-les-Moulineaux

Becker International Films
Australie | ARTARMON

CNRS Images
France | Meudon cedex

Films d'ici (Les)
France | Paris

Films de Cinéma (Les)
France | Paris

Makna Presse
France | PARIS

Shellac Distribution
France | MARSEILLE

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette critique :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page