actuellement 16360 films recensés, 2758 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Seltana Hamadouche
publié le
10/07/2009
» films, artistes, structures ou événements liés à cette critique
» les commentaires liés à cette critique

Mascarades, de Lyes Salem


Lyes Salem


Lyes Salem (Mounir), Sarah Reguieg (Rym) et Mohamed Bouchaïb (Khliffa) dans Mascarades


Lyes Salem (Mounir Mekbel), Sarah Reguieg (la soeur de MounirRym) et Mohamed Bouchaïb (son copain Khliffa) dans Mascarades


Lyes Salem, alias "Mounir", dans Mascarades


Dubaï : Lyes Salem reçoit le prix du meilleur film arabe pour "Mascarades", ainsi que le prix de la Fipresci


JCC : Lyes Salem reçoit le prix de la première oeuvre ainsi que celui du jury des jeunes collégiens pour "Mascarades"


Lyes Salem reçoit le prix de la fiction pour Mascarades à Apt 2008




Nadir Moknèche


Festival "Jeune Algérie - la création contemporaine algérienne à Bordeaux", du 04 au 06 juin 2009 (en présence de Lyès Salem).

retour
 
Mascarades, de Lyes Salem
Une farce tragi-comique

Mascarades est un film inspiré de la pièce de théâtre Journée de Noces chez les Cro-Magnons du dramaturge libanais Wajdi Mouawad. Il met en scène Mounir et sa petite famille. Mounir travaille comme jardinier chez un colonel ou comme il aime le dire, "ingénieur agricole". Son premier souhait est d'être estimé par les siens, puis que sa sœur, narcoleptique, guérisse, ou au moins qu'elle dorme "juste un peu moins".

Prêt à tout pour gagner l'estime des villageois, un soir d'ivresse, il hurle à qui veut l'entendre qu'un homme d'affaires australien a demandé la main de sa jeune sœur Rym.
Cet incident "improvisé" le remonte dans la hiérarchie du village. Lui qui était la risée du village, devient soudain l'objet de toutes les attentions et de toutes les convoitises. En effet, Mounir, jusque-là ignoré, est à présent associé aux affaires, invité à toutes les fêtes, il reçoit de nombreux cadeaux… C'est ainsi qu'il décide de ne pas rétablir la vérité et de profiter des avantages que son nouveau statut lui offre.

Ce film dénonce l'hypocrisie mais aussi les rapports sociaux hiérarchisés dans une même communauté. Côtoyer un homme d'affaires étranger le hisse à un rang social plus élevé, celui des colonels, ou de son représentant, Redouane. Ces derniers représentent le pouvoir, les réseaux et l'argent.

Mascarades met aussi en exergue l'impact que la réussite sociale a sur un simple citoyen, ici sur un jardinier. Le nouveau statut de Mounir déteint sur sa vision des choses. Si au départ, il se place du côté des faibles (en expliquant à son fils de ne pas s'en prendre aux faibles, à "un scarabée sans défense"), à la fin, il lui demande de toujours être avec le plus fort "de toujours rester debout" étant donné que côtoyer les faible et les pauvres ne mène nulle part. Il est comme ce colonel qui exploite les pauvres avec ce qui en jette en leur vendant un tour de voiture sur la place du village au prix fort.
Pour faire passer son message, Salem ne lésine pas sur l'emploi de l'humour algérien. Les Algériens ont appris à rire de tout, même de la guerre.

Ce recours à l'humour pour "faire passer des choses graves" me renvoie au premier film de Nadir Moknèche, Le harem de Madame Osmane (2003). Ce dernier aborde la guerre qui ravage l'Algérie depuis les années 1990.
L'enjeu principal de Moknèche consiste à donner une autre vision de l'Algérie, une Algérie moins extrémiste et conservatrice, et de faire découvrir un pays normal, en montrant qu'il y a des individualités, bien que la violence soit en permanence en toile de fond. A contrario, bien que Lyès Salem s'attache à donner une autre image de l'Algérie, et rompre avec certains clichés "misérabilistes" par lesquels on se représente le monde algérien, Mascarades occulte cette guerre, Le cinéaste dit ne pas être encore d'attaque à aborder le thème de terrorisme en Algérie.

Mascarades a été primé un peu partout : Coup de cœur du public du Festival Lumières d'Afrique de Besançon, Prix d'interprétation masculine pour Lyes Salem au Festival de la Réunion, Grand Prix du Festival des Cinémas d'Afrique (Angers), Prix du Meilleur Film au Festival d'Angoulême, Prix du Public et du Public Jeune au Festival de Namur ainsi que les Prix du Meilleur Premier Film et Du Public Jeune au Festival de Carthage. Il a également remporté le prix du Meilleur Film au Festival du Film de Dubaï 2008.

Seltana Hamadouche

Mascarades est un film réalisé par Lyès Salem.
Scénario de Nathalie Saugeon et Lyès Salem.
Coproduction franco-algérienne. 2007.

haut de page


   liens films

Mascarades 2007
Lyes Salem


   liens artistes

Moknèche Nadir


Salem Lyes


   évènements

28/08/2008 > 31/08/2008
festival |France |
Festival du Film francophone d'Angoulême - FFA 2008
1ère édition

26/09/2008 > 03/10/2008
festival |Belgique |
FIFF - Festival International du film francophone de Namur 2008
23ème édition

04/10/2008 > 12/10/2008
festival |Réunion (La) |
Festival international du film d'Afrique et des îles FIFAI 2008
6ème édition

25/10/2008 > 01/11/2008
festival |Tunisie |
Journées Cinématographiques de Carthage JCC 2008
22ème session

08/11/2008 > 16/11/2008
festival |France |
Lumières d'Afrique 2008 (Besançon)
8e édition

11/12/2008 > 18/12/2008
festival |Émirats arabes unis |
5th Dubai International Film Festival - DIFF 2008
5ème édition

04/06/2009 > 06/06/2009
festival |France |
Jeune Algérie
la création contemporaine algérienne à Bordeaux

05/07/2009 > 20/07/2009
festival |Algérie |
Festival culturel panafricain d'Alger (PANAF) 2009
2e édition

   liens structures

Arte France cinéma
France | Issy-les-Moulineaux

Dharamsala
France | PARIS

Haut et court
France | Paris

Laith Media
Algérie | ALGER

Urban Distribution International (ex UMedia)
France | MONTREUIL

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette critique :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page