actuellement 16358 films recensés, 2758 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Jacques Bessala Manga
publié le
29/07/2009
» films, artistes, structures ou événements liés à cette critique
» les commentaires liés à cette critique

Jacques Bessala Manga




Mansour Sora Wade, Fespaco 2009


Mansour Sora Wade sur le tournage des Feux de Mansaré


Khady NDIAYE Bijou, Hôtel Indépendance (Ouaga, 2009)


Ibrahima Mbaye dans Les Feux de Mansaré


Mansour Sora WADE et son actrice principale, Khady NDIAYE Bijou, au FESPACO 2009


Mansour Sora Wade, en 2005 à Dakar


Ecrans Noirs 2009


Fespaco 2009


Khouribga, FCAK 2009

retour
 
Les feux de Mansaré, de Sora Wade
Les ravages de l'amour et du pouvoir
Le film du réalisateur sénégalais est une évocation de l'Afrique contemporaine en proie à ses démons.

Lorsque Mathias, le fils du chef, revient plein aux as à Mansaré, après avoir écumé tous les coins mal famés que fréquente la racaille du monde, il ne sait pas que Nathalie, sa promise depuis la naissance, en aime un autre. Lamine, son ami d'enfance devenu entre temps l'instituteur du village, et Nathalie sont déjà fiancés et envisagent de se marier dans un avenir proche. Mais Mathias ne l'entend pas de cette oreille. Usant de l'intimidation dont il est passé maître, abusant de sa position de fils du chef de Mansaré, il va forcer Nathalie à l'épouser. Celle-ci va néanmoins réussir à s'échapper lors de la célébration à l'église. Mathias, plus aveuglé par l'orgueil que par l'amour pour sa dulcinée, va, dès cet instant, recréer l'atmosphère de guerre qu'il a connue lors des guerres en Bosnie, en Sierra Leone, et ailleurs encore.

Bâti autour d'une juxtaposition dont usent abondamment les cinéastes nigérians, l'amour et le pouvoir, liés ou violemment opposés, le jeu des acteurs dans le film de Mansour Sora Wade, Les feux de Mansaré, fait indifféremment penser tantôt au film populaire américain, lorsque Mathias joue les caïds des quartiers difficiles de Noirs à Harlem ou Chicago, tantôt aux telenovelas sud-américaines, lorsque Nathalie s'échappe de l'église, parfois même à un film musical, avec les longues séquences du bar "Chez Franck". Usant alternativement, sans que le spectateur s'y attende, du Wolof et du français, les dialogues du film rappellent autant le western américain, cassant, brutal, vulgaire. Tous ces emprunts en font un film hybride, sans véritable ancrage idéologique. La tradition le dispute au moderne. Le burlesque bouscule la gravité.

Même si le désir de Mansour Sora Wade était de faire un film qui s'affranchit des limites territoriales et idéologiques, le spectateur ne saisit pas, jusqu'à la scène finale, l'intensité du message qui se dégage du crime de Lamine, assassiné par la milice de Mathias. Autant qu'il ne comprend pas la passivité des villageois face à ce crime impuni. L'exil de Mathias est trop caricatural, ce qui affaiblit l'intrigue et laisse le spectateur sur sa soif.

La principale satisfaction des Feux de Mansaré, c'est cette évocation de l'Afrique contemporaine en proie à ses démons, guerres civiles, misère, trafic d'influence, dictatures… Même si le réalisateur se refuse judicieusement d'être ostentatoirement voyeur, il se fait poète lorsqu'il nous abreuve de ces décors naturels idylliques.

Jacques Bessala Manga

haut de page


   liens films

Feux de Mansaré (Les) 2009
Mansour Sora Wade


   liens artistes

Bâ Badou


Dieng Blanc El Hadj


Joola Cham


Mbaye Ibrahima


Ndiaye Bijou Khady


Wade Mansour Sora


   évènements

28/02/2009 > 07/03/2009
festival |Burkina Faso |
FESPACO 2009 (Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou)
La 21e édition se tiendra du 28 février au 07 mars 2009. 40ème anniversaire

30/05/2009 > 06/06/2009
festival |Cameroun |
Ecrans Noirs 2009
13ème édition

18/07/2009 > 25/07/2009
festival |Maroc |
Festival du cinéma Africain de Khouribga (FCAK) 2009
12ème édition

   liens structures

Cinépress
Cameroun | Yaoundé

FAR (Films Afrique Réseau)
Sénégal | DAKAR

Kaany Productions
Sénégal

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette critique :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page