actuellement 16532 films recensés, 2789 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Azzedine Mabrouki
publié le
10/09/2009
» films, artistes, structures ou événements liés à ce compte rendu de festival
» les commentaires liés à ce compte rendu de festival

Bad Lieutenant: Port of Call New Orleans, de Werner HERZOG


Nicolas Cage et Eva Mendes dans Bad Lieutenant: Port of Call New Orleans, de Werner HERZOG


Werner Herzog


Klaus Kinski dans Fitzcarraldo, 1982


Aguirre ou la colère des dieux, 1972, avec Klaus Kinski


Klaus Kinski dans Cobra Verde, 1987


Dowaha (Raja Amari, 2009) avec Hafsia Herzi au premier plan


Raja Amari


Hafsia HERZI


Scheherazade, tell me a story (Ehky ya Schahrazad)


Scheherazade, tell me a story (Ehky ya Schahrazad)




Yousry Nasrallah


Baarìa, avec Francesco Scianna, Margareth Madè, Raoul Bova, Enrico Lo Verso, Michele Placido, Vincenzo Salemme, Monica Bellucci, Laura Chiatti

retour
 
Mostra de Venise 2009
Algiers central market

Bien étrange découverte au fil du récit du film de Werner Herzog : Bad Lieutenant, port of call New Orléans. À la Nouvelle Orléans il y a un magasin algérois à l'enseigne de Algiers Central Market, décor naturel de quelques séquences de cette production en compétition à la 66è Mostra de Venise. Une grande supérette comme celles qu'on trouve dans mon quartier des 7 Merveilles avec un ould Bled souriant derrière sa caisse...
Le film de Werner Herzog est une histoire à mi-chemin entre la norme ordinaire des thrillers, avec flics armés jusqu'aux dents, poursuites de gangs de dealers et en plus l'imagination surréaliste de Werner Herzog qui est l'auteur de Fitzcarraldo, Aguirre ou la colère des dieux, Cobra Verde et d'autres fictions épiques.
Bad Lieutenant est joué par le grand acteur américain Nicolas Cage qui sauve un prisonnier de la noyade pendant l'ouragan Katrina et en garde de très douloureuses séquelles dans le dos.
Alors qu'il recherche un chef de bande de dealers nommé Big Fate qui a assassiné une famille entière d'immigrants sénégalais, des Mourides marchands voyageurs circulant en Louisiane, il réalise que lui aussi a besoin de cocaïne, de Vicodin et d'autres substances hallucinatoires pour soulager sa douleur... Film brillamment mis en scène et Nicolas Cage, qui risque fort de décrocher un prix, est un acteur très attachant, cool et vaillant à la fois.

Très bonne surprise dans la section Orizonte avec le film de Raja Amari (est-ce la cousine de Chawki ?), coproduit par la Télévision Algérienne (ENTV) : Dowaha, la berceuse où on retrouve la jeune comédienne Hafsia Herzi. Un travail brillant et sérieux où Raja Amari explore les désirs et les frustrations de femmes maghrébines avec des conséquences tragiques.
La jeune cinéaste filme dans une étrange maison de la banlieue de Tunis l'espace clos, étroit et sombre dans lequel trois femmes vivent, une mère et ses deux filles. Cette réclusion volontaire les empêche de voir la réalité, le monde autour. Cet univers fermé limite leur esprit, elles sont aliénées, analphabètes, misérables et pour avoir créé elles-mêmes cette situation, leur sort devient dramatique. Un clair désaveu de la propagande tunisiennne qui laisse croire que la condition féminine chez Ben Ali est fort enviable...
Un coup de chapeau en passant à l' ENTV qui a misé sur ce film pas facile, courageux, sans compromis. Raja Amari va jusqu'au bout avec courage et lucidité : Dowaha a reçu une excellent accueil à la Mostra. Cela rappelle le beau travail de la Libanaise Jocelyne Saab qui elle aussi va au fond contre l'obscurantisme.

Une tout autre histoire, beaucoup moins originale et moins réussie que le travail de Raja Amari : c'est le film égyptien de Yousry Nasrallah, Shahrazade, sur la condition féminine en Egypte.
Yousry Nasrallah filme un scénario de Wahid Hamed, qui a déjà collaboré à la production de L'Immeuble Yacoubian, où sont réunis plusieurs témoignages d'Égyptiennes de milieux différents mais toutes victimes du machisme des hommes. Elles apparaissent dans un " reality show " d'une chaîne privée et chacune dévoile sa situation, sa longue souffrance et aussi parfois sa revanche.
Le problème, c'est que pour un sujet si grave, la mise en scène de Yousry Nasrallah est d'une platitude déroutante. Et cela, en dépit de la présence de la grande actrice Mona Zaki qui est le fil conducteur du récit.

Bonne surprise en revanche avec le film italien d'ouverture Baaria, de Giuseppe Tornatore. Oeuvre autobiographique sur l'histoire de trois générations de la famille de l'auteur et sur sa ville Bagheria. Le nom de cette ville sicilienne vient de l'arabe : Bab El Ghérid. La présence arabe en Sicile a duré plusieurs siècles de l'époque de Fatimides à Roger II.
Baaria est une immense saga tournée en Tunisie pendant 25 semaines avec une centaine d'acteurs, 35.000 figurants, 3000 costumes et la musique d' Ennio Morricone.

Azzedine Mabrouki

haut de page


   liens films

Bad Lieutenant: Port of Call New Orleans 2008
Werner Herzog

Bohème (La) 2009
Werner Herzog

Cobra Verde 1987
Werner Herzog

Flying doctors of East Africa (The) 1969
Werner Herzog

Immeuble Yacoubian (L') 2005
Marwan Hamed

Secrets (Les) - Dowaha 2009
Raja Amari

Soufrière (La) 1977
Werner Herzog

Wodaabe - Herdsmen of the Sun 1989
Werner Herzog


   liens artistes

Amari Chawki


Amari Raja


Herzi Hafsia


Herzog Werner


Nasrallah Yousry


   liens structures

Akka Films
Suisse | Bernex

BAC Films
France | Paris

Edward R. Pressman Film Corporation
États-Unis | NEW YORK

El Watan
Algérie | ALGER

ENTV
Algérie | ALGER

Films d'ici (Les)
France | Paris

Fortissimo Film Sales
Pays-Bas | AMSTERDAM

Millennium Films
États-Unis | LOS ANGELES

Misr Cinema Co.
Égypte | GIZA, Le Caire

Nomadis Images
Tunisie | La Marsa

Nu Image
États-Unis | LOS ANGELES

Osiris Productions
États-Unis

Polsky Films
États-Unis | LOS ANGELES

Saturn Films
États-Unis | LOS ANGELES

Werner Herzog Film
Allemagne | MUNICH

ZDF (Zweites Deutsches Fernsehen)
Allemagne | MAINZ

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur ce compte rendu de festival :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page