actuellement 17462 films recens√©s, 2935 textes recherche | » english  
films r√©alisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  r√©dacteurs»
  √©crans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  d√©p√™ches »
  nouvelles de
la f√©d√©ration»
  la f√©d√©ration»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Azzedine Mabrouki
publié le
18/12/2009
Ľ films, artistes, structures ou √©v√©nements li√©s √† ce compte rendu de festival
Ľ les commentaires li√©s √† ce compte rendu de festival



Mohammad Bakri dans Zindeeq, de Michel Khleifi


Michel Khleifi




Nous aussi avons marché sur la lune


Balufu Bakupa-Kanyinda




Léandre-Alain BAKER


Mère bi (La mère)


Ousmane William Mbaye




Mama Ke√Įta, au Dubai Film Connection Reception 2009


Un Transport en commun (Saint-Louis Blues)


Dyana Gaye, au Dubai Film Connection Reception 2009




Jean-Marie Teno


Cultural bridge


Ahmed Rachedi, président du jury


DIFF 2009



retour
 
Bilan du Festival de Duba√Į 2009
L'Afrique en cinéma
Michel Khleifi et Merzak Allouache sont finalement mont√©s sur le podium. Le Palestinien a d√©croch√© le grand prix du 6¬į Festival de Dubai pour son tr√®s beau film Zindeeq et l'Alg√©rien le prix sp√©cial du jury pour Harragas. Habile compromis d'un jury pr√©sid√© par Ahmed Rachedi.

La vraie bouffée d'oxygène est venue du cinéma africain qui a tenu la vedette au festival de Dubai. C'est la nouvelle génération, post Sembène et Hondo, qui a investi les rivages du Golfe persique. Une vague africaine de grande qualité, très passionnante, avec un renouveau esthétique et une totale absence de conformisme. À l'image du sidérant chef-d'oeuvre Nous aussi avons marché dans la lune, du cinéaste congolais Balufu Bakupa-Kanyanda (coproduit par le Festival panafricain d'Alger).

C'est une oeuvre en intimit√© profonde avec les √©crits de deux grands po√®tes Aim√© C√©saire et Tshiakatuba Matala Mukadi. Quelque chose de tr√®s important s'est produit au festival de Duba√Į, comme en juillet dernier √† Alger, avec la pr√©sentation de ce film. Le travail de Balufu Bakupa-Kanyanda, metteur en sc√®ne, po√®te, philosophe nous fait penser √† celui de Glauber Rocha. L'un est l'autre ont une d√©marche unique, originale, tr√®s brillante au sein du cin√©ma africain pour Balufu et latino-am√©ricain pour Glauber. Chacun d'eux fait un cin√©ma d'une √©l√©gance absolue, prenant des risques mais gardant l'√©motion.

À Dubai il y avait aussi les films de Dyana Gaye, Mama Keita, Ousmane William Mbaye, Léandre Alain Baker et Jean Marie Téno.

Tout √† fait surprenant et m√©ritant le premier prix de la section court m√©trage √† Duba√Į (en fait c'est un moyen m√©trage), Saint-Louis Blues, de Dyana Gaye emprunte son style au film musical, avec cet aspect "road movie" qui nous lib√®re du cin√©ma √† message. Un peu de joie et de d√©lire ne font pas de mal au cin√©ma africain.

Ramata de L√©andre-Alain Baker n'est pas mal non plus, l√©g√®rement amoral, subversif dans les rapports d'une dame d'un certain √Ęge avec un d√©linquant qui pourrait √™tre son fils. Histoire d√©routante o√Ļ il y a un retour boomerang.

Il y a aussi Mère-Bi dans lequel Ousmane William Mbaye fait le portrait d'une figure admirable de la presse sénégalaise : Annette Mbaye d'Erneville qui a marqué inexorablement l'histoire des médias au Sénégal et dans tout le continent.
Cette grande pionnière n'a jamais eu la langue dans sa poche et sa plume est toujours prête à rebondir chaque fois qu'on touche aux droits de la femme africaine.

Il y a toujours mille choses à filmer à travers notre vaste continent, et pourquoi pas un vrai thriller, comme celui de Mama Keita : L'Absence.
Ton juste, bonne interpr√©tation, le travail de Mama Ke√Įta a √©t√© bien accueilli aussi bien √† Duba√Į qu'au dernier Fespaco de Ouaga.

Tout comme l'approche documentaire de Jean Marie T√©no dans Lieux Saints (mention sp√©ciale √† Duba√Į) : vir√©e √† Ouaga sur les traces de Bouba, Jules C√©sar et Abbo, personnages dans l'air du temps burkinab√© et dont on a envie d'avoir de leurs nouvelles aujourd'hui encore.

Six cin√©astes africains ont d√©barqu√© √† Duba√Į non pour faire des affaires mais avec leurs images en bandouli√®re et le public a march√© √† tous les coups dans cette passionnante plong√©e dans l'univers africain si complexe o√Ļ se c√ītoient po√©sie, imaginaire, fantaisie, humour d√©capant, portraits r√©els ou invent√©s.
L'Afrique perdue et retrouv√©e ici, dans ses tensions et ses rires, a l'honneur du festival de Duba√Į sur les rives du Golfe arabo-persique.

Azzedine Mabrouki

haut de page


   liens films

Absence (L') [real : Mama Keita] 2009
Mama Ke√Įta (r√©alisateur)

Barons (Les) 2009
Nabil Ben Yadir

Harragas 2009
Merzak Allouache

Lieux saints 2009
Jean-Marie Teno

Mère bi (La mère) 2008
Ousmane William Mbaye

Nous aussi avons march√© sur la lune - نحن أيضا مشينا فوق القمر 2009
Balufu Bakupa-Kanyinda

Ramata 2008
Léandre-Alain Baker

Un Transport en commun (Saint-Louis Blues) 2009
Dyana Gaye

Z'har 2009
Fatma Zohra Zamoum

Zindeeq 2009
Michel Khleifi


   liens artistes

Allouache Merzak


Baker Léandre-Alain


Bakupa-Kanyinda Balufu


Ben Yadir Nabil


Gaye Dyana


Ke√Įta (r√©alisateur) Mama


Khleifi Michel


Mbaye Ousmane William


Rachedi Ahmed


Teno Jean-Marie


Zamoum Fatma Zohra


   ťvŤnements

28/02/2009 > 07/03/2009
festival |Burkina Faso |
FESPACO 2009 (Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou)
La 21e édition se tiendra du 28 février au 07 mars 2009. 40ème anniversaire

05/07/2009 > 20/07/2009
festival |Algérie |
Festival culturel panafricain d'Alger (PANAF) 2009
2e édition

09/12/2009 > 16/12/2009
festival |√Čmirats arabes unis |
6th Dubai International Film Festival - DIFF 2009
6ème édition.

   liens structures

El Watan
Algérie | ALGER

haut de page

   vidťos
   

 

RAMATA, long métrage de Léandre-Alain Baker
bande annonce

 

 

UN TRANSPORT EN COMMUN (extrait) "Nomination Lutins 2010"
extrait

 
   


   vos commentaires
vos commentaires sur ce compte rendu de festival :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>