actuellement 17466 films recens√©s, 2937 textes recherche | » english  
films r√©alisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  r√©dacteurs»
  √©crans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  d√©p√™ches »
  nouvelles de
la f√©d√©ration»
  la f√©d√©ration»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Azzedine Mabrouki
publié le
03/11/2010
Ľ films, artistes, structures ou √©v√©nements li√©s √† cette critique
Ľ les commentaires li√©s √† cette critique





Bright star de Jane CAMPION, 2008


Bright star de Jane CAMPION, 2008

retour
 
Festival de Mumbai (Bombay) 2010
Attention chef d'oeuvre !
Coup d'envoi du 12¬į Festival de Mumbai jeudi 21 Octobre avec 200 films au programme de l'Inde et du reste du monde : 58 pays participants.

Le territoire cinématographique incroyablement riche de l'Inde laisse pourtant venir ici beaucoup de productions étrangères. Mais les chiffres indiens sont ahurissants : ce pays produit chaque année 1200 films en 22 langues, production astronomique, la plus élevée et la plus variée du monde. Si la croissance économique du pays a atteint les 8,7%, la production cinématographique culmine à 12%, avec 14.000 salles et complexes à multiple écrans.
Tout cela pour dire qu'√† c√īt√© des films de Big B (Amitabh Bachchan qui vient de f√™ter ses 68 ans dans une f√™te grandiose √† Mumbai) et de Shah Rukh Khan qui vient de sortir un chef d'oeuvre (My Name is Khan), la pr√©sence au festival de Mumbai de tant d'oeuvres √©trang√®res est une preuve d'ouverture.
Une nouvelle inattendue accueille le journaliste qui d√©barque √† Juhu Beach, quartier chic de Mumbai o√Ļ se d√©roule le festival : le jury cette ann√©e est un "all women jury" ! La N√©o Z√©landaise Jane Campion (il y a quelques ann√©es invit√©e d'honneur d'un inoubliable festival au Cirta de Constantine) pr√©side en effet un jury o√Ļ ne figurent que des artistes -femmes : Samira Makhmalbaf (Iran), Suhasini Manirathman (Inde), Yeon Jeonghee (Cor√©e du sud), Tania Seghatchian (Grande Bretagne). Le jury devra d√©partager les 14 films choisis pour la comp√©tition.

Le festival de Mumbai est organisé par la MAMI (Mumbai Academy of Moving Image) et la grande firme multimédia Reliance Big Pictures. Les projections se passent sur les neuf écrans des salles ultra modernes Chandan, PVR, Metro Big Cimemas et Big Cinemas Ghatkopar.

Hors-la-loi de Rachid Bouchareb représente l'Algérie, hors compétition.
En ouverture, le film américain de David Fincher : Social Network, un thriller mais aussi le portrait du jeune étudiant à Harvard Mark Zukenberg,aujourd'hui multimilliardaire, qui a fondé le réseau Facebook point de jonction d'un demi milliard d'internautes tous les jours,certains y mettent leurs photos et les photos de leurs familles ! Le film n'est pas très tendre pour Zukenberg, accusé d'avoir trahi ses amis pour arriver à ses grandes ambitions.
Oliver Stone, auteur de Wall Street, Money Never Sleeps, est ici pour recevoir "The Lifetime Achievement Award", prix pour l'ensemble de sa carrière, qui est aussi attribué au cinéaste indien Manoj Kumar.
Mrinal Sen, le c√©l√®bre cin√©aste bengali,assistera √† la projection de son vieux chef d'oeuvre Kandahar enti√©rement restaur√©. Il c√ītoie de tr√®s nombreux r√©alisateurs indiens, ainsi que Abbas Kiarostami, Xavier Beauvois, Ken Loach, Sofia Coppola, Li Hongqi... et toute une d√©l√©gation venue du Japon √† l'occasion de la c√©l√©bration du cin√©ma du pays du Soleil levant.

À la conférence de presse, Shyam Benegal,président du festival et S. Narayan, le directeur artistique,ont dit qu'ils voulaient montrer "the cream of the cream", la crème de la crème du cinéma mondial. Par sa seule présence, l'actrice Juliette Binoche (dans Copie Conforme de Abbas Kiarostami) est l'image de la bonne graine cinématographique réunie ici. Beaucoup de films indiens (quality cinema) sont la preuve de la bonne santé d'un cinéma national qui n'est pas uniquement commercial. Les bons scénarios donnent un nouveau souffle au cinéma non commercial, de recherche,que suit attentivement la foule cinéphile fidèle du festival de Mumbai.

L'an dernier, ici m√™me lors du 11¬į festival, on pouvait assister √† des √©changes tr√®s stimulants sur le film alg√©rien de Malek Bensmail : La Chine est loin... Une oeuvre bien re√ßue √† Mumbai, dans sa forme comme une oeuvre exp√©rimentale, libre et belle √† la fois. Et dans le fond, comme une rare r√©ussite qui int√®gre avec perfection des informations sur le pass√© et le pr√©sent de l'Alg√©rie, √† travers le portrait sans pittoresque de sa plus jeune g√©n√©ration.
Le grand intérêt du public cinéphile du festival de Mumbai pour le travail de Malek Bennsmail dénotait déjà le sens profondément vivace et rigoureux dans lequel ce festival entend faire converger les choix de sa programmation.

Azzedine Mabrouki

haut de page


   liens films

12 Libanais en colère 2009
Zeina Daccache

Afrique ! 2007
Hervé Lavayssière

Bright star 2008
Jane Campion

Chine est encore loin (La) 2008
Malek Bensma√Įl

Copie conforme 2010
Abbas Kiarostami

Hors-la-loi 2010
Rachid Bouchareb

Infidel (The) 2010
Josh Appignanesi

Memories of a Burning Tree (Kumbukumbu za mti uunguao) 2009
Sherman Ong

Mugabe et l'Africain Blanc 2009
Lucy Bailey, Andrew Thompson

Solutions locales pour désordre global 2010
Coline Serreau

Themba 2010
Stefanie Sycholt

Winter's Bone 2009
Debra Granik


   liens artistes

Bachchan Amitabh


Beauvois Xavier


Bensma√Įl Malek


Binoche Juliette


Campion Jane


Fincher David


Kiarostami Abbas


Loach Ken


Makhmalbaf Samira


   ťvŤnements

29/10/2009 > 05/11/2009
festival |Inde |
Festival du Film de Mumbai 2009
11ème édition

21/10/2010 > 28/10/2010
festival |Inde |
Festival du Film de Mumbai 2010
12ème édition. International Film Festival taking place in the metropolis of Mumbai every year.

   liens festivals


festival | Inde | Mumbai

haut de page

   vidťos
   

 

Hors-la-loi
bande annonce

 
   


   vos commentaires
vos commentaires sur cette critique :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>