actuellement 18201 films recensés, 3175 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Rodéric Dèdègnonhou
publié le
12/01/2011
films, artistes, structures ou événements liés à ce compte rendu de festival
les commentaires liés à ce compte rendu de festival

Rodéric Dèdègnonhou


Sotigui Kouyaté


Jean Odoutan



retour
 
Festival international du film de Ouidah "Quintessence" 2011
La 09ème édition rend hommage à l'acteur Sotigui Kouyaté

Même si la 09ème édition ne s'est pas tenu dans le lieu habituel de la cérémonie d'ouverture du festival "Quintessence", (l'institut régional de la santé publique), il n'en demeure pas moins vrai que le village du festival "Quintessence" est resté à la hauteur des manifestations. Le top départ des festivités a été présidé par Galiou Soglo, ministre de la culture, le 07 janvier 2011, en présence de plusieurs acteurs culturels où un grand hommage est rendu au cinéaste Sotigui Kouyaté.

Après une minute de silence en mémoire du comédien burkinabé Sotigui Kouyaté, acteur de cinéma et de théâtre ; les manifestations socioculturelles de la 09ème du festival international du film de Ouidah "Quintessence" ont démarré dans une liesse populaire. Et ceci, à travers une grande animation folklorique des femmes de la ville de Ouidah.

Elles sont nombreuses à prendre d'assaut la grande salle du village du festival "Quintessence". Avec force voix, ces femmes ont su tenir en haleine festivaliers, autorités politico-administratives et acteurs culturels invités.

À en croire Jean Odoutan, délégué général du festival "Quintessence" 2011 (comme des précédentes éditions), nombreux sont les créateurs, techniciens et financiers du septième art tant du nord que du sud qui ont foulé le sol ouidahnier en vue de partager l'amitié avec les acteurs culturels du Bénin. L'amitié est donc le signe sous lequel du festival "Quintessence" a connu ses neuf harmattans de croissance.

Selon Sévérin Adjovi, maire de la ville de Ouidah ; cet évènement rime désormais avec la promotion du cinéma à travers compétitions de films et projections itinérantes.

Pour le ministre de la culture, Galiou Soglo ; le festival "Quintessence" participe à la volonté des leaders de l'Afrique d'aujourd'hui de faire véritablement de la culture et des industries culturelles africaines des leviers majeurs de promotion des valeurs et du développement.

À noter que la veuve Esther Kouyaté-Marty a exprimé toute sa reconnaissance à l'assistance, notamment à Jean Odoutan pour avoir rendu un grand hommage à Sotigui Kouyaté ; décédé le 17 avril 2010 à Paris suite à une maladie pulmonaire. Âgé de 74 ans, Sotigui Kouyaté fut, entre autres, joueur de l'équipe nationale du Burkina dans les années 1960, conteur et homme de théâtre.

S'agissant du festival "Quintessence", la sélection des films a atteint un record de 140 films dont 94 en compétition sur un total de 1447 dossiers reçus.

Rodéric Dèdègnonhou

haut de page


   liens films

Sotigui Kouyaté, un griot moderne 1996
Mahamat-Saleh Haroun


   liens artistes

Kouyaté Sotigui


Odoutan Jean


   vnements

07/01/2011 > 11/01/2011
festival |Bénin |
Quintessence - Festival International du Film de Ouidah 2011
9ème édition

   liens structures

Association Bénin ciné média (ABCM)
Bénin | COTONOU

Quintessence - Festival International du Film de Ouidah
Bénin | OUIDAH

   liens festivals


festival | Bénin | Ouidah

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur ce compte rendu de festival :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

 

?>