actuellement 16415 films recensés, 2767 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
rédacteur
Azzedine Mabrouki
publié le
03/11/2014
» films, artistes, structures ou événements liés à cette critique
» les commentaires liés à cette critique



Corn Island (Simindis Kundzuli), de George Ovashvili


Corn Island, de George Ovashvili


Theeb, de Naji Abu Nowar


Theeb




Rachid Bouchareb, réalisateur de La Voie de l'ennemi


La Voie de l'ennemi




Retour à Ithaque, Laurent Cantet



retour
 
8° ADFF (Festival du film d'Abu Dhabi, 23-31 Octobre 2014)
Cinéma d'auteur à Abu Dhabi

Les salles Ciné-Vox de Marina Mall étaient prises d'assaut chaque jour par le public émirati du festival d'Abu Dhabi. Le public, jeune et cinéphile enthousiaste, découvrait les excellents films inscrits au programme. Des films d'auteurs, essentiellement, qui jouent dans le registre de la qualité, la profondeur, la sobriété les plus remarquables.
La très judicieuse théâtralité de Corn Island de George Ovashvill (Georgie) avec ses exceptionnelles images, sans presque de dialogues, montre une petite ile sur la rivière Iguri, à la frontière de la Géorgie et de l'Abkhazie, une zone de guerre sur laquelle un vieux paysan et sa jeune fille plantent du maïs pendant les beaux jours d'été avant qu'une grosse tempête vienne transformer leur récolte en tragique champ de ruine et de désespoir. Très proche de la manière de filmer du Hongrois Bela Tarr, le brillant travail de mise en scène de George Ovashvill est un plaisir constant et saisissant pour l'oeil du spectateur.

Dans le registre de l'aventure coloniale (genre Lawrence d'Arabie), le spectaculairement féerique et visuel Theeb du jeune cinéaste jordanien Naji Abu Nowar, tourné dans le désert du sud de la Jordanie (the Arabian desert) montre une tribu bédouine vivant dans cet espace d'une beauté inouie, faisant face à tous les dangers.
Theeb (qui veut dire "renard"), tout jeune bédouin encore et son grand frère Hussein servent de guide à un explorateur anglais venu avec des plans de construction d'une ligne de chemin de fer. C'était l'époque de la première guerre mondiale (1916). Le désert était sillonné de bandes armées, de soldats perdus. Et Theeb, jeté dans la tourmente, doit faire preuve de courage et d'endurance pour survivre et retourner dans sa tribu.
Theeb est une oeuvre déchirante, captivante qui témoigne du grand talent de Naji Abu Nowar qui est à son premier long métrage.

Examen d'Etat - National Diploma from Africiné www.africine.org on Vimeo.



Le public émirati a eu la possibilité de voir d'autres oeuvres au programme d'ADFF singulièrement attachantes : From A to B, road movie passionnant du cinéaste émirati Ali Mostafa, Timbuktu d'Abderrahmane Sissako, El Wahrani (L'Oranais) de Lyès Salem, Examen d'Etat de Dieudo Hamadi, Two Men In Town (La Voie de l'ennemi) de Rachid Bouchareb, Winter Sleep de Nuri Bilge Ceylan, sans compter la rétrospective François Truffaut : Les 400 Coups, Jules et Jim, L'Argent de Poche, L'Enfant Sauvage, La Nuit Américaine...

LA VOIE DE L'ENNEMI de Rachid Bouchareb- TRAILER, VOSTF from Africiné www.africine.org on Vimeo.



Un des clous du programme d'ADFF : l'excellent Retour à Ithaque de Laurent Cantet. Un film tourné à La Havane et qui met en scène la vie d'un groupe d'amis réunis à l'occasion du retour de l'un d'entre eux, un écrivain cubain qui a vécu en exil pendant 16 ans en Espagne.
Comme Ulysse quand il revient après un long voyage, Amadeo, l'écrivain, trouve que tout a changé à Cuba. L'enthousiasme de la jeunesse a fait place à l'amertume. La vie à la Havane ne ressemble plus aux aspirations que le groupe avait. Tania, médecin, se plaint qu'elle a un salaire de misère, ses enfants ont émigré à Miami. Elle est très malheureuse d'être coupée de sa famille. Elle ne reçoit ni lettres ni argent.
Rafa, peintre doué de talent, espérait faire des expositions à Paris, mais il n'arrive même plus à peindre. Eddy rêvait d'écrire, il s'est enrichi comme homme d'affaires, assez louches d'ailleurs,ce qui risque de l'envoyer en prison. Aldo, l'ingénieur, qui reçoit ses amis, apparait comme le plus sage du groupe.
Retour à Ithaque est un huis clos tourné sur la terrasse d'un immeuble de La Havane et dure du coucher du soleil au lever du jour. C'est un travail très rigoureux. Les amis parlent avec pudeur et retenue. La caméra de Laurent Cantet reste discrète, à distance. Le cinéaste français livre une passionnante chronique de la vie d'artistes et d'intellectuels à Cuba pendant un quart de siècle.

Palmarès africain

Lyes Salem décroche le Prix du meilleur réalisateur (Compétition New Horizons). Distribué par Haut et Court (Paris), son film L'Oranais (El Wahrani) sort en salles le 19 novembre, dans l'hexagone. Se déroulant durant les premières années euphoriques qui suivent l'indépendance, c'est le portrait de deux amis, Djaffar et Hamid, promis à un bel avenir dans une Algérie libre jusqu'au jour où la trahison les sépare.
Né au Sénégal, le Libanais Ghassan Salhab remporte le Prix du Meilleur réalisateur du Monde arabe, dans la catégorie Long métrage de Fiction (Best Director from the Arab World / Narrative Competition Winner) avec son film La Vallée (The Valley / Al Wadi /الوادي). Coproduit par le Liban, la France, l'Allemagne, le Qatar et les Emirats Arabes Unis, il raconte l'histoire d'un home amnésique après un accident de voiture dans une route déserte dans la Vallée Bekaa (au centre du Liban) : il se retrouve pris en otage dans une ferme locale où une usine illégale de production de drogue tourne à plein régime.

TIMBUKTU - A. Sissako - Extrait 3 Les Cheveux VOSTFR from Africiné www.africine.org on Vimeo.



Avec Timbuktu, le Mauritanien Abderrahmane Sissako - qui a tourné au Mali, dans la fournaise des terroristes religieux - remporte la Mention Spéciale du Jury.

Dans la Compétition documentaire (où figurait le Congolais Dieudo Hamadi avec Examen d'État), le Grand Prix (Black Pearl Award) est décerné à Virunga du réalisateur britannique Orlando Von Einsiedel. Le film nous entraîne au Parc National de Virunga, dans les forêts profondes de l'Est du Congo où une petite équipe de garde forestiers essaie de protéger le site des milices armées, des braconniers et ceux qui veulent contrôler les ressources naturelles du riche Congo.
Cette édition ADFF 2014 a honoré l'Algérien Rachid Bouchareb (et Edward Pressman) avec un Career Achievement Award pour l'ensemble de sa carrière.

Azzedine Mabrouki
(correspondance particulière)

haut de page


   liens films

18 fugitives (Les) / The Wanted 18 2014
Amer Shomali, Paul Cowan

Chat (Le) | El Ott 2014
Ibrahim El Batout

Examen d'État 2014
Dieudo Hamadi

Fièvres - حمٌى 2014
Hicham Ayouch

Homme au chien (L') | Moul Lkelb 2014
Kamal Lazraq

Jennah - جنّة 2014
Meryem Benm'Barek

Oranais (L') 2014
Lyes Salem

Retour à Ithaque 2014
Laurent Cantet

Timbuktu 2014
Abderrahmane Sissako

Voie de l'ennemi (La) | Two Men in Town 2014
Rachid Bouchareb

Winter Sleep (Kış Uykusu)
Nuri Bilge Ceylan


   liens artistes

Achour Lotfi


Ayouch Hicham


Bahrani Ramin


Benm'Barek Meryem


Bouchareb Rachid


Cantet Laurent


Ceylan Nuri Bilge


Desperado Pino


El Batout Ibrahim


Fleifel Mahdi


Fritah Brahim


Hamadi Dieudo


Lazraq Kamal


Mehari Zeresenay


Salem Lyes


Salhab Ghassan


Shomali Amer


Sissako Abderrahmane


Toutounji Zeina


Von Einsiedel Orlando


Whitaker Forest


   évènements

23/10/2014 > 01/11/2014
festival |Émirats arabes unis |
Abu Dhabi Film Festival - ADFF 2014
8ème édition

   liens structures

Agence Algerienne pour le Rayonnement Culturel (AARC)
Algérie | Alger

Cinéart-Cinélibre
Belgique | Bruxelles

El Watan
Algérie | ALGER

Full House (Maneki Films / Borsalino Productions)
France | PARIS

Haut et court
France | Paris

Orange Studio (ex Studio 37)
France | PARIS

Trigon Film
Suisse | Ennetbaden

haut de page



   vos commentaires
vos commentaires sur cette critique :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page