actuellement 17097 films recensés, 2880 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
 
descriptif
fiche technique
fiche artistique
production
distribution
» tous les textes à propos de ce film
» les commentaires liés à ce film
» les liens autour de ce film
retour
 

Lorsque le monde parlait arabe : Le Public et le Privé - un art de vivre
Philippe Caldéron
Court | France | 1999

 

 

 

descriptif

Des goûts inconnus émergent, des modes s'installent, une étiquette s'impose. Un certain Zyriab, quittant la cour de Bagdad sous le califat de Haroun Al-Rachid, obtient un immense succès à la cour de Cordoue, où il introduit un "art de vivre". Il propose au roi un calendrier de la mode vestimentaire, où tissus et couleurs changeraient avec les saisons ; il fonde une "maison de beauté" pour hommes et femmes, où chacun apprend l'art du maquillage, du bain, du hammam…; il introduit des règles alimentaires fondées sur le bien-être et l'esthétique de la table - ainsi la couleur, la transparence, le luxe apparaissent sur les tables. Sans oublier qu'il est aussi à l'origine d'une nouvelle forme de sociabilité, l'amour courtois qui s'est développé à travers la poésie amoureuse, reprise ensuite par les troubadours occidentaux. Zyriab symbolise le raffinement ; une véritable éthique du plaisir apparaît.


1999 - 26' - Vidéo
Série "Lorsque le monde parlait arabe"


Production
FIT production, La Cinquième
avec la participation du ministère des Affaires étrangères

Histoire - Art de vivre - Société

Surgen gustos desconocidos, hay modas que se arraigan, se impone una etiqueta. Un cierto Zyriab, tras marcharse de la corte de Bagdad bajo Haroun AI Rachid, obtiene un éxito inmenso en la corte de Córdoba, donde introduce un "arte de vivir". Zyriab simboliza el refinamiento ; aparece una auténtica ética del placer.


Unknown tastes emerge, fashions impose themselves, a new aesthetic takes hold. A certain Zyriab leaves Haroun Al Rachid's court in Bagdad and enjoys immense success at the court of Cordova, to which he introduces "Art de Vivre". Zyriab symbolises refinement ; an authentic ethic of pleasure appears.

haut de page

 

 

 

fiche technique

pays
France

format
Court

catégorie
documentaire

genre
historique

format de distribution
Vidéo

durée
26'

haut de page

 

 

 

fiche artistique

Réalisateur/trice
Philippe Caldéron

Scénariste
Mahmoud Hussein

haut de page

 

 

 

production

Fit Production
6, rue du Général de Larminat
75015 PARIS
France
tel.1 : +33 1.53.69.63.63
fax : +33 1.53.69.63.69
[envoyer un mail]

haut de page

 

 

 

distribution

- non renseigné -

haut de page

 

 

 

texte(s)
autour du film Lorsque le monde parlait arabe : Le Public et le Privé - un art de vivre

- pas de texte lié -
   

haut de page

 

 

 

commentaire(s)

soyez le premier à ajouter un commentaire sur ce film :
   
 
  ajouter un commentaire
   

haut de page

 

 

 

lien(s)
autour du film proposé(s) par les internautes

soyez le premier à ajouter un lien sur ce film :
   
 
  ajouter un lien
   

haut de page