actuellement 16807 films recensés, 2844 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
 
les dossiers d'africiné proposent des textes regroupés par thèmes
» tous les dossiers
 
 
dossier
JCC 2006

23 textes | le 08/11/2006

   

 

Reportage/festivals
Session de la réconciliation
Hassouna Mansouri
Édition Spéciale JCC 2006

"Garder le cap" semble être le mot d'ordre des JCC. La version 2006 du festival le plus en vue en Afrique avec son jumeau, le FESPACO, vient le confirmer. La mode de la "festivalite"que connaît le monde, rend difficile le combat des festivals à vocation. Les festivals internationaux pullulent comme ...

 

 

anglais

Reportage/festivals
Carthage Film Festival opens in Tunis, honours Najib Mahfoudh
Tunde Oladunjoye
Edition Spéciale JCC 2006

The Carthage Film Festival reputed to be oldest film festival on the African continent opened last Friday at the Tunisian capital of Tunis.

The biannual October film festival, also known as Journées Cinématographiques de Carthage (JCC) which will run till Saturday, November 18, 2006 is billed to ...

 

 

Critique
Indigènes, de Rachid Bouchareb
Fortuné Bationo
Une pédagogie de bravoure bien ficelée

Quelque part en Algérie, au fond de la misère, une voix fait trembler les mansardes d'un appel à la résistance :"Il faut laver le drapeau français avec notre sang". Le mot d'ordre est lancé et va bientôt fructifier les inscrits au chevet de la France occupée par les troupes nazies. Saïd (Jamel Debbo ...

 

 

Critique
Oui ! L'Algérie prime… mais sans parti pris
Abdelfattah Fakhfakh
Bled Number One, de Rabah AMEUR-ZAÏMECHE

Pour un grand nombre d'Algériens - dits de la seconde génération - et dont beaucoup ne sont pas nés en Algérie et qui n'y ont pas grandi, le Pays Numéro Un c'est l'Algérie. Pour eux dès lors qu'il leur faut trancher entre deux pays et s'identifier à l'un des deux (la France ou l'Algérie), ils consid ...

 

 

Reportage/festivals
Memorable Meditarrean Cultural Night in Tunis
Tunde Oladunjoye
Edition Spéciale JCC 2006

Tuesday night, November 14th 2006; at the Maison La Culture Ibn Rachiq will no doubt be a memorable one for those who were lucky to have.
It was a cultural night packaged by the Cultural Association of Meditarrean Africa in collaboration with the Embassy of the Netherlands in Tunis .The night tagg ...

 

 

anglais

Reportage/festivals
Behind the scene bits from Carthage 2006
Tunde Oladunjoye
Edition Spéciale JCC 2006

Flight connection in Africa

THERE is still a lot to be done by African nations in terms of intra-African trade cooperation, especially in the area of flight connection and telecommunication. Imagine that to get to Tunis from Lagos via such intercontinetal airlines as Air France, Lufthansa among ...

 

 

Reportage/festivals
Accueil chaleureux de Bamako pour son procès au Fmi
Fortuné Bationo
Edition Spéciale JCC 2006

La 21ème session des Journées Cinématographiques de Carthage (11 au 18 novembre) en Tunisie continuent de dérouler ses bobines à travers des images abonnées au drame, avec une pédagogie resplendissant au cœur du désastre pour sermonner le présent. Le dernier film franco-américain-malien Bamako de Ab ...

 

 

Critique
Une copie honnête… sans plus
Abdelfattah Fakhfakh
L'ombre de Liberty, de Imunga Ivanga (Gabon)

S'il est un thème fort pour le cinéma arabe et africain – pour nous en tenir aux seuls pays de la Planète JCC - et auquel un nombre de cinéastes se sont intéressés (tant dans le passé que de nos jours, avec plus ou moins de bonheur), c'est bien celui de la liberté d'expression, thème central de L'Om ...

 

 

Reportage/festivals
Mais où sont les films sénégalais ?
Mohamadou Mahmoun Faye
Edition Spéciale JCC 2006

TUNIS (Tunisie) – L'avenue Habib Bourguiba, principale artère de la capitale, est une sorte de promenade des Tunisois qui y viennent en couple, en famille ou en solitaire. Elle est toujours grouillante d'un monde qui se faufile entre les voitures qui roulent à vive allure et le tramway dont l'averti ...

 

 

anglais

Entretien
"African filmmakers should define cinema for Africa"
Tunde Oladunjoye
Jean-Pierre Bekolo

Lets meet you please.

My name is Jean-Pierre Bekolo. I am a Camerounian filmmaker. I have my new film, Les Saignantes here at the festival, which I can say it means The bleeders, thought its not easy to translate. I did three films already Quartier Mozart (1992), Le Complot d'Aristote (1996) and ...

 

 

anglais

Reportage/festivals
Scenes from Backstage of Carthage 2006
Tunde Oladunjoye
Edition Spéciale Carthage JCC 2006 / TIT BITS FROM CARTHAGE FESTIVAL 2006

LE COLLISEEʼS RED CARPET
Do not be surprised that the famous red carpet treatment you find at the prestigeous Cannes Film Festival in France is also here at the Le Collisee Cinema in Tunis. The only difference is that, while the red carpet in Cannes is reserved for superstars and famous direct ...

 

 

Critique
Anachronique à souhait, tendre et cruel
Lotfi Ben Khelifa
Tendresse du loup (Ers Edhib), de Jilani Sâadi

Le second long-métrage de Jilani Sâadi : Ers Edhib (Tendresse du loup) ne porte pas seulement et si bien son titre, grâce aux effets de contraste qu'il dégage et qui filtrent en filigrane. Il est un film dédié à tous les marginaux, les démunis au grand coeur qui prennent le temps de rêver d'un lende ...

 

 

Critique
Deux absents au banc des accusés
Baba Diop
Bamako, de Abderrahmane Sissako

Bamako de Abderrahmane Sissako qui représente la Mauritanie a été le premier des trois films de l'Afrique subsaharienne à être projeté en salle à la 21 ième édition des JCC. Le film a suscité des sentiments mitigés. Les trois films ont été mis en confrontation avec le public tunisien pour qui les Jc ...

 

 

Critique
L'intégrisme musulman, mauvaise lecture du Coran
Fortuné Bationo
Making of, de Nouri Bouzid

Les Journées cinématographiques de Carthage, qui fermeront leur 21ème session demain samedi, ont accueilli un nom illustre du cinéma africain, responsable d'une série d'émeutes à chaque sortie de film à Tunis : le réalisateur tunisien Nouri Bouzid. Mais cette fois, après la projection de son film Ma ...

 

 

Reportage/festivals
Le palmarès des 21èmes JOURNEES CINEMATOGRAPHIQUES DE CARTHAGE
Mohamadou Mahmoun Faye
Le Tanit d'Or à Nouri Bouzid, Dyana Gaye Prix de la meilleure œuvre vidéo

TUNIS (TUNISIE) - Le sourire large et le poing levé en signe de victoire, le réalisateur tunisien Nouri Bouzid était visiblement heureux de recevoir son prix. Avec son film Making of, il a remporté le Tanit d'Or du meilleur long-métrage à l'issue des Journées Cinématographiques de Carthage (JCC). Ce ...

 

 

Critique
DARATT ou l'initiation au pardon
Mohamed Nasser Sardi
Daratt (Saison sèche), de Mahamat-Saleh Haroun

Daratt (Saison sèche) de Mahamat-Saleh Haroun s'ouvre sur un vieux qui appelle son petit fils, Atim. Ils attendent le verdict de la commission de la réconciliation concernant les crimes pendant la guerre civile au Tchad. L'amnistie est proclamée pour tout le monde. Ce verdict clément déclenche la co ...

 

 

Reportage/festivals
Nouri Bouzid étreint le Tanit d'or
Fortuné Bationo
Edition Spéciale JCC 2006 (Tunis)

Le réalisateur tunisien Nouri Bouzid a grimpé sur la première marche du podium avec son film Making of lors de la cérémonie de distinction de la 21è session des Journées cinématographiques de Carthage. Brandissant sa récompense dans la salle Le Colisée où avait lieu la cérémonie, le cinéaste afficha ...

 

 

Critique
Making of à multiples casiers
Baba Diop
Making Of, de Nouri Bouzid

À la 21iéme session des Journées cinématographiques de Carthage (JCC) les films en compétition poursuivent leur course vers les différents Tanit, ces trophées qui récompensent les trois meilleurs films long, court et vidéo ainsi que les interprétations féminine et masculine. La Tunisie est entrée da ...

 

 

Critique
Messieurs de la Banque Mondiale, qu'avez-vous à dire pour votre défense ?
Mohamadou Mahmoun Faye
Bamako, de Abderrahmane Sissako

TUNIS - (TUNISIE) Dans une cour d'une concession de la capitale malienne, se déroule un singulier procès : celui de la Banque Mondiale (BM) et du Fonds Monétaire International (FMI). Le décor est presque pittoresque. Entre deux plaidoiries et trois réquisitoires, les habitants de la maison vaquent à ...

 

 

Critique
Cinéma sans territoire
Hassouna Mansouri
Bled number one, de Rabah Ameur-Zaïmeche

Paradoxalement, Bled number one de Rabah Ameur-Zaïmeche est passé inaperçu lors de la dernière session des JCC 2006. Or, depuis sa première mondiale au festival de Cannes (mai 2006) ce film a eu un grand succès partout où il a été programmés. Déjà, sur la croisette, il remportait le Prix de la jeune ...

 

 

Analyse
Entre résurrection et statu quo, les JCC 2006 !
Mohamed Nasser Sardi
Edition Spéciale JCC 2006

Durant ses quarante ans d'existence (1966 – 2006), le festival est passé par tous les états : parfois sublime ! parfois laborieux ! D'autres fois, dur à avaler ! Il est même arrivé, au nom d'une soit disant modernisation, à changer totalement de cap et à renier les fondements qui ont fait sa force e ...

 

 

Analyse
À la mémoire de Mohamed Mahfoudh (1945-2005)
Abdelfattah Fakhfakh
Un ami du cinéma et des J.C.C.

Il nous faut honorer la mémoire de Mohamed Mahfoudh, la célébrer dans nos milieux journalistiques, culturels, cinématographiques …car "il [Mahfoudh] était l'ami de tous : des plus humbles aux plus "nantis". Intellectuellement s'entend…Mais il était surtout l'ami du cinéma. Une vraie passion qui a co ...

 

 

Entretien
Une femme de caractère
Thierno Ibrahima Dia
Interview avec Kyara BONGO, comédienne.

Qu'est-ce qui vous a attiré dans le projet du film L'ombre de Liberty présenté à ce festival de Carthage en Première mondiale ?

D'abord j'ai été sensible au thème, puis la force de caractère du personnage que j'incarne m'a séduite.

Ce n'est pas un rôle facile. D'autant que vous avez une scène ...

 
   

 

haut de page