actuellement 17171 films recensés, 2893 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
» tous les textes à propos de cette personne
» les liens autour de cette personne
retour
 

Aldridge Ira
Acteur/trice

 

Né en 1807 à New York (USA).
Décès (accident) : en 1867 à Lodz (Pologne)


IRA ALDRIDGE, LE PLUS CELEBRE COMEDIEN NOIR D'EUROPE DU XIXe s.

Ses exploits au théâtre suscitaient la fierté des Noirs du monde entier. Il est l'un des comédiens les plus décorés de la scène théâtrale européenne.

Né en 1807 à New York de parents peuls, Ira Aldridge vécut aux Etats Unis puis en Europe. En 1866, après 39 ans de résidence en Angleterre il prit la nationalité de ce pays. Doté d'immenses talents de comédien, il avait été obligé de quitter les Etats Unis à 17 ans car la société esclavagiste dans laquelle il était né ne lui offrait aucune perspective d'épanouissement.

Marié d'abord à Margaret une Anglaise, il se remaria après le décès de celle-ci en 1864. Sa seconde épouse, Amanda Aldridge était une Suédoise de noble origine. Ils eurent trois enfants Lurania, Ira Daniel et Amanda.
Aldridge connut la gloire en Europe. Des centaines d'articles lui ont été consacrés dans la presse européenne de son époque. Peu d'acteurs ont remporté un succès aussi phénoménal que lui dans l'histoire du théâtre mondial.
Surnommé "le Roscius Africain", Aldridge a joué une multitude de rôles du répertoire théâtral européen. Alors que les comédiens noirs vivant en Europe en cette fin de XXe siècle ont du mal à montrer leurs talents par manque de rôles importants et dignes de ce nom, Ira Aldridge avait lui, l'embarras du choix. Il joua le rôle principal dans Oroonoko de Aphra Behn. Il fut Gambia dans L'Ethiopien de Thomas Morton, l'enfant peul dans The Negro's Curse, pièce écrite spécialement pour Aldridge par Milner. On pouvait le voir briller dans La Mort de Christophe, Roi d'Haïti, un drame populaire écrit par J-H. Amherst, ou dans The Padlock de Isaac Bickerstaff où il interprètait le rôle de l'Africain Mungo...


Othello le rendit célèbre
Mais ce sont les rôles des personnages de Shakespeare qui l'ont rendu célèbre, en particulier, Othello pour lequel il fut pendant décennies acclamé par le public et la majorité de la presse européenne de son époque et des critiques. Aldridge était également un acteur superbe dans les autres grands classiques shakespeariens, Le Roi Lear, Shylock, Hamlet, MacBeth.
Aldridge a joué dans toute l'Angleterre et parcouru l'Europe : Prusse, Suisse, Lituanie, Pologne, Empire Austro-Hongrois, Serbie, France, Hollande avant de se rendre dans la lointaine Russie impériale.

[...]

-----------

Aldridge, "Le Lion de St Pétersbourg".
Par Théophile Gautier, dans Voyage en Russie. Extraits :


Pendant notre séjour dans la ville des tsars, se trouvait de passage le célèbre acteur nègre américain Ira Aldridge; il donnait des représentations au théâtre du Cirque... C'était le lion de Saint-Pétersbourg, et il fallait s'y prendre plusieurs jours d'avance pour obtenir une stalle d'un rang possible à l'une de ses soirées. Il joua d'abord Othello. L'origine d'Ira Aldridge le dispensait de toute teinture au jus de réglisse et au marc de café; il n'avait pas besoin de mettre ses bras dans les manches d'un tricot chocolat... Aussi son entrée en scène fut-elle magnifique: c'était Othello lui-même comme l'a créé Shakespeare, avec ses yeux à demi fermés et comme éblouis du soleil d'Afrique, sa nonchalante attitude orientale et cette désinvolture de nègre qu'aucun Européen ne peut imiter. Comme il n'y avait pas de troupe anglaise à Saint-Pétersbourg, mais seulement une troupe allemande, Ira Aldridge récitait le texte de Shakespeare, et ses interlocuteurs, Iago, Cassio, Desdemona, lui répondaient par la traduction de Schlegel.

...lire la suite de cet article de l'historien et slaviste Dieudonné Gnammankou : www.gnammankou.com/aldridge.htm

haut de page

 

 

 

texte(s)
tous les textes à propos de Aldridge Ira
   

haut de page

 

 

 

lien(s)
autour de cette personne proposé(s) par les internautes

soyez le premier à ajouter un lien sur cet artiste :
   
 
  ajouter un lien
   

haut de page