actuellement 18176 films recensés, 3168 textes recherche | » english  
films réalisateurs acteurs producteurs distributeurs festivals agenda pays espace personnel  
  critiques»
  dossiers»
  analyses»
  entretiens»
  comptes rendus de festivals»
  reportages»
  documents»
  ateliers»
  Zooms»
  rédacteurs»
  écrans d'afrique»
  Asaru»
  lettre d'info
  inscription»
  desinscription»
  archives »
  liens»
  dépêches »
  nouvelles de
la fédération»
  la fédération»
  contacts»
  partenaires»
  accueil»




 
    
 
filmographie
tous les textes à propos de cette personne
les liens autour de cette personne
retour
 

Haroun Mahamat-Saleh
Journaliste | Producteur/trice | Producteur/trice délégué/e | Réalisateur/trice | Scénariste
[envoyer un mail]

AGAT Films et Cie (et EX NIHILO) : Réalisateur/triceArizona Films [France] : Réalisateur/triceGoï Goï Productions : Producteur/triceProductions de la Lanterne (Les) : Réalisateur/trice


Olivier Barlet, Cannes 2010

 

Mahamat-Saleh Haroun est un réalisateur né en 1960 à Abéché, au Tchad. Après des études de cinéma à Paris (Conservatoire Libre du Cinéma Français, CLCF) et de journalisme à Bordeaux, il travaille pendant plusieurs années pour différents quotidiens de province. En 1994, il revient au cinéma et réalise son second court métrage Maral Tanié (son premier, Tan koul, en 1991, est moins connu). En 1999, son premier long métrage Bye Bye Africa est sélectionné à la Mostra de Venise et y obtient le prix du Meilleur premier film. Par la suite, il réalise en 2002 Abouna, notre père et en 2006 Daratt, saison sèche qui raffle le Prix spécial du jury au Festival de Venise de la même année et l'Étalon de bronze de Yennenga au Fespaco 2007. Il sera Président de la commission Fonds Sud Cinéma (France), de janvier 2008 à janvier 2010. En mai 2010, son film Un homme qui crie devient le premier film d'un cinéaste tchadien à être sélectionné en compétition officielle au Festival de Cannes et surtout à en repartir avec un Prix du Jury. Le cinéaste est depuis 2008 Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres de la République française. En 2012, il travaille à la création d'une école de cinéma au Tchad, notamment comme ministre de la Culture, poste dont il démissionne le 6 février 2018.

Filmographie Mahamat-Saleh Haroun

TÉLÉVISION (sélection)
2008 - Sexe, gombo et beurre salé (fiction)

COURTS MÉTRAGES
1991 - Tan koul
1994 - Maral Tanié (fiction). Festival Vues d'Afrique 1994 et sélection internationale à Clermont-Ferrand 1995
1995 - Goï-Goï (fiction), sélection Regards d'Afrique / Clermont-Ferrand 1996
1997 - B 400 (fiction)
1998 - Un thé au Sahel
2001 - Letter from New-York City Prix de la meilleure vidéo : Festival du cinéma africain de Milan 2001
2005 - Kalala (documentaire)
2008 - Expectations (fiction)

MOYENS MÉTRAGES
1995 - Bord'Africa (documentaire musical)
1996 - Sotigui Koyaté, un griot moderne (documentaire)

LONGS MÉTRAGES
1999 - Bye-Bye Africa (fiction) Prix du Meilleur premier film: Mostra de Venise 1999 ; Prix du meilleur premier film: Festival du cinéma africain de Milan 1999 ; Prix du Meilleur film: Festival International du Film d'Amiens 1999

2002 - Abouna, notre père (fiction) Sélection Quinzaine des réalisateurs: Festival de Cannes 2002 ; Prix pour la meilleure image : FESPACO 2003

2006 - Daratt, saison sèche (fiction) Prix spécial du jury: Mostra de Venise 2006 ; Etalon de bronze de Yennenga: FESPACO 2007

2010 - Un homme qui crie (fiction) Prix du Jury: Festival de Cannes 2010 & Yennenga d'Argent: Fespaco 2011.

2013 - Grigris (fiction) Première Mondiale - Compétition Officielle du Festival de Cannes 2013.

2016 - Hissein Habré, une tragédie tchadienne (long métrage documentaire) Première Mondiale - Projection Spéciale au Festival de Cannes 2016.

Source: Clermont-Ferrand 2012 (réactualisée par Thierno I. Dia,, octobre 2016)
www.clermont-filmfest.com/index.php?m=18
www.festival-cannes.com/fr/artiste/mahamat-saleh-haroun

Born in Abéché, Chad, in 1960.

Mahamat-Saleh Haroum studied cinema in Paris before turning to journalism. In 1994, he returned to film and directed the award-winning short, Maral Tanié..

Born in Abéché, Chad, in 1960, Mahamat-Saleh HAROUN studied film in Paris (at the Conservatoire Libre du Cinéma Français), then journalism in Bordeaux. After having worked several years for various local newspapers, he directed his first short film "Maria Tanié", in 1994. After two documentaries, including "Sotigui Kouyaté, un griot moderne", about of the famous actor from Burkina Faso, he made his first feature in 1999: "Bye-bye Africa", selected at the Venice Film Festival where it won the Best First Film award. He then made "Abouna (Our Father)" (Directors' Fortnight, Cannes 2002) and "Daratt, Dry Season" (Special Jury Prize, Venice 2006). In 2010, " A Screaming Man " won the Jury Prize at the Cannes film festival and was awarded the Robert Bresson Prize at the Venice Film Festival. In 2011, Mahamat-Saleh HAROUN was a member of the Official Jury at the Cannes Film Festival. "Grigris" (2013) is his fifth feature film. In 2016, he released "Hissein Habré, a Chadian tragedy", feature documentary, selected at Cannes 2016 (Special Screening).

Source: Cannes FilmFest 2016 (updated by Thierno I. Dia, octobre 2016)
www.clermont-filmfest.com/index.php?m=18
www.festival-cannes.com/en/artist/mahamat-saleh-haroun
_______

ES
Después de asistir al Conservatorio Libre de Cine Francés, Mahamat-Saleh Haroun estudió Periodismo en la IUT de Burdeos. Trabajó durante cinco años en la prensa regional y en una radio local como director de antena. En 1994 dirigió su primer corto, Maral Tanié. Dirigió Expectations (2008), el documental Kalala (2005) y el largo Bye Bye Africa (1999). Su película Abouna fue presentada en la Quincena de Realizadores de Cannes 2002. Ganó el Premio del Jurado del Festival de Venecia con Daratt.

Source: 11e Festival Cine Francés, Colombia
www.cinefrancesencolombia.com/pelicula.php?id=20

haut de page

 

 

 

filmographie

Talking About Trees 2019
Producteur/trice

Une saison en France 2017
Réalisateur/trice

Grigris 2013
Réalisateur/trice, Producteur/trice, Scénariste

Un homme qui crie 2010
Réalisateur/trice, Scénariste

Sexe, gombo et beurre salé 2007
Réalisateur/trice, Scénariste

Daratt (Saison sèche) 2006
Réalisateur/trice, Producteur/trice, Scénariste

Nuit de la vérité (La) 2004
Directeur/trice artistique

Bye bye Africa 1998
Réalisateur/trice, Acteur/trice

Abouna (Notre père) 2002
Réalisateur/trice

B 400 1997
Réalisateur/trice, Scénariste

Spin 2000
Réalisateur/trice

Mbororo 1999
Réalisateur/trice

Tan Koul 1991
Réalisateur/trice

Regards de femmes [réal: Michel Amarger] 2005
Acteur/trice

Sotigui Kouyaté, un griot moderne 1996
Réalisateur/trice

Un thé au sahel 1998
Réalisateur/trice

Kalala 2005
Réalisateur/trice, Producteur/trice, Scénariste

Goï-Goï 1995
Réalisateur/trice, Scénariste

Maral Tanié 1994
Réalisateur/trice, Scénariste

Scenarios From Africa - African Solidarity 2008
Réalisateur/trice

Scénarios d'Afrique - L'Arbre et le Vent 2008
Réalisateur/trice

Mambéty for ever 2008
Acteur/trice

Expectations 2008
Réalisateur/trice, Scénariste

Letter from New York 2001
Réalisateur/trice

Hissein Habré, une tragédie tchadienne 2016
Réalisateur/trice, Scénariste

Lingui
Réalisateur/trice, Scénariste

Bord'Africa 1995
Réalisateur/trice

African fiasco (projet de film)
Réalisateur/trice

haut de page

 

 

 

texte(s)
tous les textes à propos de Haroun Mahamat-Saleh
   

 



Critique
Talking about trees
Cultiver l'amour du cinéma au Soudan
Michel Amarger
publié le 14/12/2019 18:12:49
 

 



Critique
Une saison en France
Un homme qui pleure
Michel Amarger
publié le 27/01/2018 10:01:15
 

 



Critique
Hissein Habré, une tragédie tchadienne
Une caméra dans "l'enclos" d'un dictateur
Bassirou Niang
publié le 18/10/2016 15:10:03
 

 



Critique
Grigris, de Mahamat-Saleh Haroun
Mahamat-Saleh Haroun n'a pas osé…
Paul Steve "Stevek" Kouonang Kouomo
publié le 03/02/2015 19:02:48
 

 



Analyse
Festival du Cinéma africain de Khouribga 2014
La nouvelle génération arrive
Mohammed Bakrim
publié le 13/06/2014 19:06:49
 

 



Reportage/festivals
Ouverture Festival de Cannes (14-25 mai 2014)
Timbuktu vole la star à Kidman et Kelly
Hassouna Mansouri
publié le 16/05/2014 16:05:38
 

 



Critique
Les Figues de barbarie, de Wasis Diop
Une méditation sur nos legs
Fatou Kiné Sène
publié le 20/08/2013 03:08:18
 

 



Entretien
"Je filme un projet avorté par la dureté de la vie sociale"
entretien de Thierno I. Dia avec Mahamat-Saleh Haroun à propos de Grigris
Thierno Ibrahima Dia
publié le 10/07/2013 18:07:49
 

 



Critique
Grigris
Re-poser les corps au Tchad
Michel Amarger
publié le 10/07/2013 16:07:47
 

 



Critique
A Screaming Man, by Mahamat-Saleh Haroun (2010)
Life is not a spectacle
Katarina Hedrén
publié le 16/05/2013 02:05:44
 

 



Analyse
Absence de films africains dans la sélection de la Quinzaine des Réalisateurs 2013
La déclaration du Délégué Général Edouard Waintrop fait jaser
Fatou Kiné Sène
publié le 28/04/2013 21:04:26
 

 



Critique
Nadine Otsobogo, porte-étendard du cinéma gabonais dans l'Hexagone
Frédéric Serge Long
publié le 24/02/2013 08:02:57
 

 



Critique
Cannes 2012 : Trois films africains en sélection officielle dont un en compétition
Charles Ayetan
publié le 18/05/2012 11:05:18
 

 



Critique
Décès de Djénéba Koné
Une brillante étoile précocement éteinte
Moussa Bolly
publié le 27/12/2011 16:12:55
 

 



Critique
Un homme qui crie, de Mahamat-Saleh HAROUN
Le cri de la détresse
Simon Mbaki Mazakala
publié le 03/08/2011 19:08:33
 

 



Entretien
Entretien avec Mahamat Saleh Haroun, cinéaste tchadien
"Je n'aime pas le cinéma bavard"
Martial Ebenezer Nguéa
publié le 14/07/2011 16:07:27
 

 



Analyse
Musique et cinéma
Au-delà de l'animation
Abel Ntonga
publié le 10/07/2011 21:07:05
 

 



Critique
Un homme qui crie, de Mahamat-Saleh Haroun
Une saison blanche et sèche
Stéphanie Dongmo
publié le 30/06/2011 20:06:05
 

 



Critique
Le Voyage à Alger, Ecran d'or 2011
15ème Festival Ecrans noirs, Yaoundé, Cameroun
Stéphanie Dongmo
publié le 27/06/2011 00:06:05
 

 



Analyse
Éditorial. Le prix de la critique africaine 2011
Bulletin Africiné n°17
publié le 09/05/2011 23:05:44
 

 



Critique
Un homme qui crie, de Mahamat-Saleh Haroun
Être père, c'est être responsable
Christelle Mbaya Ndaya
Sid-Lamine Salouka
publié le 09/05/2011 23:05:43
 

 



Entretien
Entretien avec Wasis Diop, compositeur sénégalais
FESPACO 2011
Bénédicte Sawadogo
publié le 05/05/2011 21:05:06
 

 



Analyse
Master class : Mahamat-Saleh Haroun
FESPACO 2011
Fatoumata Sagnane
publié le 20/04/2011 23:04:43
 

 



Entretien
Masterclass de Mahamat-Saleh HAROUN : verbatim
FESPACO 2011
publié le 09/04/2011 01:04:30
 

 



Analyse
Hommage à Sotigui à Wemtenga : Du côté du spectateur !
Saïdou Alceny Barry
publié le 03/04/2011 12:04:15
 

 



Analyse
Hommage Sotigui Kouyaté : Fespaco 2011
Ici repose Sotigui Kouyaté, 1936-2010
Abraham N. Bayili
publié le 19/03/2011 03:03:22
 

 



Entretien
"Le cinéma pour moi est un amour fou", Youssouf Djaoro, acteur tchadien.
Entretien de Youssouf Djaoro, avec Hala El Maoui
Hala El Maoui
publié le 08/02/2011 15:02:08
 

 



Critique
Terminus Toronto
Un Regard sur le monde
Azzedine Mabrouki
publié le 05/10/2010 20:10:31
 

 



Critique
Un homme qui crie
La voix d'un père tchadien
Michel Amarger
publié le 28/09/2010 11:09:26
 

 



Reportage/festivals
31eme Festival international de film de Durban
L'Afrique n'a pas convaincu
Espéra Donouvossi
publié le 06/08/2010 13:08:44
 

 



Analyse
"Tout ce qui est grand m'appartient"
Hassouna Mansouri
publié le 04/08/2010 23:08:15
 

 



Reportage/festivals
Ouverture Durban International film festival 2010
Une programmation pour célébrer le cinéma
Espéra Donouvossi
publié le 25/07/2010 15:07:06
 

 



Analyse
Pour une autre critique de cinéma
Saïdou Alceny Barry
publié le 04/07/2010 12:07:42
 

 



Critique
Festival de Cannes, pour en finir avec l'édition 2010
Une bonne cuvée
Samir Ardjoum
publié le 03/07/2010 22:07:57
 

 



Critique
Clôture du Festival de Cannes 2010
Bouddha décroche la Palme
Azzedine Mabrouki
publié le 26/05/2010 11:05:31
 

 



Critique
Un Homme qui crie de Mahamet-Saleh Haroun
Le droit de Penser tragique
Hassouna Mansouri
publié le 23/05/2010 15:05:08
 

 



Critique
63ème Festival de Cannes
Welles Ou Maradona
Azzedine Mabrouki
publié le 18/05/2010 15:05:13
 

 



Reportage/festivals
Ouverture du 63° Festival de Cannes (12-23 Mai)
Cent films en même temps
Azzedine Mabrouki
publié le 12/05/2010 14:05:57
 

 



Analyse
Décès du comédien Sotigui Kouyaté
Un "Trésor" à immortaliser
Moussa Bolly
publié le 21/04/2010 16:04:36
 

 



Analyse
Sotigui Kouyaté (19 juillet 1936-17 avril 2010)
Il fut aussi Tunisien.
Hassouna Mansouri
publié le 20/04/2010 20:04:04
 

 



Reportage/festivals
Festival International de Film de Rotterdam 2010
A la recherche du cinéma africain
Espéra Donouvossi
publié le 31/01/2010 18:01:32
 

 



Critique
Décès de Samba Félix
Il est parti Mister Doc…
Baba Diop
publié le 15/11/2009 18:11:56
 

 



Critique
Abouna, de Mahamat-Saleh Haroun
Père malgré soi
Jean-Marie Mollo Olinga
publié le 15/09/2009 22:09:50
 

 



Reportage/festivals
66ème Mostra de Venise (02-12 septembre 2009)
Des couloirs et des Boulevards
Hassouna Mansouri
publié le 24/08/2009 19:08:28
 

 



Critique
Une femme pas comme les autres
Tout feu, tout femme
Thierno Ibrahima Dia
publié le 22/07/2009 15:07:23
 

 



Reportage/festivals
2e Festival culturel panafricain d'Alger (Panaf 2009)
Fragile cinéma d'Afrique
Azzedine Mabrouki
publié le 06/07/2009 22:07:51
 

 



Critique
N'Djamena City, de Issa S. Coelo
Ivresses du pouvoir au Tchad
Michel Amarger
publié le 23/12/2008 02:12:08
 

 



Entretien
François Kuhnel : "18 % de réflexion, ce n'est pas ma démarche"
entretien avec le Directeur de la photographie de Ramata (Léandre Baker, 2008)
Thierno Ibrahima Dia
Fatou Kiné Sène
publié le 24/05/2008 23:05:31
 

 



Critique
L'héritage de la guerre
Daratt (Saison sèche), de Mahamat-Saleh HAROUN (Tchad)
Jean-Marie Mollo Olinga
publié le 25/04/2008 15:04:01
 

 



Critique
La vengeance
Daratt "Saison sèche", de Mahamat Saleh HAROUN (Tchad)
Bang'na Akondoh
publié le 27/03/2008 12:03:19
 

 



Analyse
Haroun tourne et retourne (à Bordeaux)
Sexe, gombo et attiéké, de Mahamat-Saleh HAROUN (Tchad)
Thierno Ibrahima Dia
publié le 27/03/2008 11:03:50
 

 



Analyse
Cinémas africains, quelle visibilité ?
Hassouna Mansouri
publié le 05/02/2008 17:02:56
 

 



Critique
AFRICAMANIA. La Cinémathèque française se penche sur la distribution
Promotion du cinéma africain
Moussa Bolly
publié le 04/02/2008 08:02:32
 

 



Reportage/festivals
Le centre et la périphérie
37ème Festival International du Film de Rotterdam 2008
Hassouna Mansouri
publié le 02/02/2008 16:02:41
 

 



Critique
Le film Daratt décroche le Grand prix
6ème édition du festival Quintessence
Hector Tovidokou
publié le 28/01/2008 14:01:13
 

 



Reportage/festivals
Le carré d'as qui mérite le grand prix du festival
Compétition longs métrages à Quintessence 2008
Espéra Donouvossi
publié le 27/01/2008 18:01:22
 

 



Critique
Tuer la violence en soi
Daratt, de Mahamat-Saleh Haroun (Tchad)
Charles Ayetan
publié le 22/01/2008 20:01:29
 

 



Analyse
La couronne du "Python Royal" pour Daratt "Saison sèche" de Mahamat-Saleh Haroun
Festival Quintessence 2008 (OUIDAH, Bénin)
Charles Ayetan
publié le 18/01/2008 15:01:49
 

 



Analyse
Tapis rouge pour les productions africaines
6è Festival International du Film de Ouidah (Bénin)
Sessi Tonoukouin
publié le 10/12/2007 10:12:08